Le hameau abandonné d’En

En

Voir le trajet

Juché sur une colline à 935 mètres d'altitude, le hameau d’En offre un panorama exceptionnel sur la vallée de la Têt, les gorges sauvages de Nyer et les fameux ouvrages du célèbre petit train Jaune. Il est situé dans la région naturelle du Conflent, entre Thuès-les-Bains et Nyer.



Cette ancienne petite commune, rattachée à la commune de Nyer en 1822, s'est peu à peu désertifiée depuis les années 1950. D'abord par manque d'eau, puis par l'attrait de la riche plaine, vue comme un remède à la pauvreté qui régnait ici depuis la fermeture des mines de fer d'Escaro qui assuraient un salaire aux familles de la région. Les derniers habitants descendent habiter Nyer. Les herbes envahissent alors rapidement les anciennes cultures, et beaucoup de maisons s'écroulent. Une communauté de hippies squattera les lieux dans les années 70, laissant après son départ, un champ de ruines et de détritus.



Légèrement à l'écart, seule, isolée dans un grand pré jauni, perchée sur son promontoire, reste le joyau du village : l’église romane Saint-Just et Saint-Pasteur du XIIe siècle, avec sa nef unique, son abside semi-circulaire et son mur clocher. Bien qu'isolée et inaccessible par aucune route carrossable, l'église est entretenue régulièrement. Elle est inscrite monument historique depuis 2012.



 

Mais pour autant, le village n'est pas prêt à reprendre vie car, depuis le départ des derniers habitants, les conditions se sont durcies à En. Plus d'électricité, la ligne en 110 volts a été coupée il y a bien longtemps. Plus d'eau non plus, car la source qui approvisionnait le village a été détournée, plus haut vers un réservoir anti-incendie. 
Quelque courageux ont entrepris de restaurer des maisons, ainsi que le lavoir, parfaitement restauré, mais qui reste désespérément à sec.

Aujourd’hui, seuls les faucons, les circaètes Jean-le-Blanc, les isards et les chevreuils animent ces espaces.